Le sac à main

Aujourd’hui, j’ai décidé de revenir à mes bons vieux historiques de la mode. J’ai choisi un élément tellement présent dans notre vie quotidienne qu’on ne se demande même pas d’où il peut bien venir… J’ai nommé le sac à main.

Qu’est-ce que c’est?

Un sac à main est un accessoire de mode qui permet de transporter une multitude de choses (tout en fait!) et qui est donc aussi bien pratique qu’esthétique.

Historique.

L’origine du sac à main remonte à l’Antiquité. Certains hiéroglyphes représentent des personnages portant des besaces ou des sacs en bandoulière et l’on peut alors en dire que ce sont les ancêtres de nos chers amis les sacs à main.
Le sac à main était plutôt réservé aux esclaves afin de porter sur eux les biens qu’ils avaient. Jusqu’au Moyen-Âge, les sacs étaient plutôt petits et toujours en cuir attachés à la ceinture.

Le sac à main commence à prendre de l’ampleur au Moyen-Âge à cause (ou grâce?) des costumes qui sont de plus en plus ajustés et qui n’avaient pas de poches. Le sac à main devient donc un accessoire apparent où l’on met de petits objets. Ils ne sont plus seulement en cuir, ils sont aussi en tissus décorés, brodés.
Il existait deux sortes de sacs : ceux qui étaient attachés à la ceinture assez bas et qui servaient à donner l’aumône aux pauvres et ceux qui disposaient d’une fermeture très complexe pour mettre ses bijoux et objets de valeur.

L’escarcelle (bourse attachée à la ceinture) a été très à la mode jusqu’au XVIe siècle, si bien que même Henri II en possédait plusieurs.

Alors que les sacs étaient, au Moyen-Âge, plutôt des objets d’apparat, ils deviennent plus usuels par la suite.

Le sac à main tend à disparaître à la Renaissance. Pourquoi? A cause des robes qui prennent une ampleur considérable et qui n’ont pas besoin d’une « surcharge » en plus. Les sacs se retrouvent alors attachés sous la robe et cela sera le cas jusqu’au XIXe siècle.

Durant le Directoire, les robes deviennent plus légères avec notamment la fameuse robe empire. On ne peut donc pas y faire de poches et c’est alors que le sac à main réapparait. Il se tient à la main et est plutôt plat. On le nomme balantine ou réticule. Pendant la période du romantisme, ce sont plutôt les éventails qui accessoirisent les tenues mais on remarque vite la nécessité d’avoir un sac à main pour toutes les occasions.

C’est donc à partir du XIXe siècle que le sac tel que nous le connaissons aujourd’hui existe. Les sacs ont diverses fonctions et sont devenus indispensables.

Rose.

Source

Share Button