Paloma Casile, créatrice de lingerie + Interview

crédit photo : Frédérique Mercier

04/05/2013

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous présenter une jeune créatrice qui monte. Il s’agit de Paloma Casile. Cette jeune demoiselle commence à se faire une place dans le milieu de la lingerie et lorsqu’on regarde ses créations, nous comprenons pourquoi! 
Élégance et féminité, ce sont les mots qui définissent le mieux, à mes yeux, les collections de Paloma. Elle a remporté le prix du festival de mode des jeunes créateurs de Dinard en 2012 et depuis le succès est au rendez-vous. 
Habituellement, je ne suis pas une grande fan de lingerie, mais lorsque j’ai découvert cette créatrice, je suis tombée sous le charme. C’est la raison pour laquelle je me suis dit qu’il fallait absolument que je vous la fasse découvrir. Et qui sait, peut-êtreest-elle  la Chantal Thomass de demain ? …
Et qui d’autre que Paloma Casile pour mieux parler de son parcours et de sa marque? Je vous laisse lire cette petite interview en exclusivité pour Les falbalas de Mademoiselle Rose 😉 
     
  • Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans la lingerie?
C’est devenu une évidence à mon premier cours de lingerie à Esmod, je me souviens m’être dit à la fin des 4h que j’allais faire ce métier toute ma vie. La lingerie c’est tout d’abord des matières exceptionnelles, un savoir faire incroyable, une technicité bien spécifique mais aussi une relation particulière et privilégiée avec les femmes et puis la lingerie c’est drôle ! Quand je dis que j’ai passé ma journée à mesurer des petites culottes je vous assure que ça fait rire !
Je suis passionnée par ce métier, j’apprends tous les jours avec un immense plaisir et puis de toute façon ce métier fait partie de moi.
  • Quelles sont tes sources d’inspirations?
En lingerie c’est la matière qui définit la forme du produit car selon son élasticité elle est positionnée différemment sur le corps. Donc ma première source d’inspiration, c’est le tissu. Sinon je m’inspire beaucoup de la couture (Givenchy, Yves Saint Laurent), de la lingerie d’époque et du rock pour les détails, les découpes et les finitions.
  • As-tu des « références » (des personnes qui t’inspirent dans ce milieu) dans le domaine de la lingerie?
En lingerie on est forcément inspiré par Chantal Thomass qui, avec son immense carrière, est la référence dans le milieu. J’ai eu la chance de travailler avec elle, j’ai énormément appris et elle m’a fait l’honneur au côté de Catherine Lefebvre (Allande lingerie fine) de me donner le prix lingerie au festival des jeunes créateurs de mode de Dinard.
Catherine Lefebvre qui, par son engagement dans la fabrication française, sa passion, son talent, sa gentillesse, sa classe et aussi l’aide qu’elle apporte à la jeune création en lingerie, est une autre de mes références.
Il y a aussi Poupie Cadolle qui m’inspire beaucoup, une grande dame, qui en plus de cela est la descendante de celle qui a inventé le soutien gorge ! Elle aussi a une carrière qui me fait rêver, encore une fois,  j’ai eu la chance de travailler avec elle et grâce à elle, j’ai pris confiance en mon travail.
  • Si je ne dis pas de bêtises, j’ai l’impression que tes créations sont toujours noires. Une raison à cela? (ou alors est-ce moi qui ai mal vu?)
Non tu n’as pas mal vu, encore et toujours du noir ! D’ailleurs est-il possible de séduire autrement qu’en noir ? A mon sens tout est plus beau en noir, la dentelle, la soie et surtout la femme.
  • Comment te vois-tu dans dix ans?
Dans 10 ans je serai à mon bureau à Paris en train de dessiner ma 22ème collection ! Je porterai sûrement une robe noire, je chercherai la meilleure façon de positionner une dentelle sur une nouvelle forme de soutien gorge et aussi de nouveaux prénoms farfelus masculins pour donner à mes lignes !
Merci à Paloma d’avoir pris le temps de répondre à mes questions! 

Crédit photo : Frédérique Mercier

Crédit photo :  Paul Ribiero

 A gauche de la photo : Paloma Casile.

Share Button