Lucien Lelong


Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’un grand personnage du monde de la mode : Lucien Lelong.

Qui est-il?

Lucien Lelong (1898-1958) est l’un des grands couturiers les plus marquants de l’entre deux guerres. Il a également « sauvé » la Haute Couture pendant l‘Occupation allemande durant la seconde guerre mondiale. 

Historique.

Chez les Lelong, la mode est avant tout une histoire de famille. Ses parents ouvrent leur boutique un an avec la naissance de Lucien Lelong en 1898. Ils ne sont pas inconnus dans le milieu puisqu’ils sont inscrits à la Chambre Syndicale de Couture (Lanvin et Poiret y sont aussi).

Après avoir fait des études commerciales, Lucien Lelong entre dans le milieu de la mode en apprenant aux côtés de son oncle qui vend des tissus. Le 4 août 1914, le jeune créateur devait présenter sa première collection mais malheureusement, il est mobilisé, première guerre mondiale oblige.

A la fin de la guerre, en 1918, il reprend la maison familiale qui connaît de graves problèmes financiers. En 1920, La maison Lelong devient alors Lelong & Fried (Fried étant son associé) puis en 1921 elle prend son nom définitif : Lucien Lelong. Ses premières collections sont assez bien accueillie et des femmes célèbres de l’époque posent pour lui dans des magazines comme la Comtesse de Chabannes ou bien la princesse Galitzine.

En 1924, il déménage rue Matignon et commence à s’occuper de sa future ligne de parfums. Elle voit le jour en 1926 avec un trio de parfum, ABC. A partir de ce moment et jusqu’en 1950, la maison sortira pas moins de 40 parfums. L’un d’entre eux à même eu son flacon dessiné par le grand René Lalique.

En 1925 il crée la silhouette « kinétique » qui le caractérise : ligne souple et moderne. Il a été le premier à penser à créer un prêt-à-porter de luxe.

Cette année là, il participa également à la Grande exposition des Arts Déco.

Dans les années qui suivent, la silhouette se modifie : la taille devient plus marquée (1928), elle remonte (1930).

Un peu trop avant gardiste, il lance en 1934 sa première collection de prêt-à-porter de luxe qui sera un fiasco total.  La même année il participe à l’Exposition Universelle de Bruxelles.

En 1937, il a l’honneur d’être nommé, pour dix ans, directeur de la Chambre Syndicale de la Haute Couture Parisienne.

La seconde guerre mondiale éclate. Lucien Lelong veut que malgré tout, la Haute Couture parisienne continue de fonctionner afin de sauver les emplois et de sauvegarder tout un savoir-faire. Et il y arrive grâce à l’aide d’acheteurs New-Yorkais qu’il convainc de venir voir les nouvelles collections à Paris.

Les officiers allemands veulent que les ouvriers de chez Lelong aillent à Berlin pour enseigner dans les écoles qu’ils comptent ouvrir. Il refuse et obtient gain de cause.

En 1941, Lucien Lelong engage deux modélistes qui ne sont autre que : Christian Dior et Pierre Balmain (en 1946, cela sera au tour d’Hubert de Givenchy).

En 1941, il crée un sac à main en bois.

Cependant à la fin de la guerre, Lelong va être accusé d’avoir collaboré pour sauvegarder sa maison. Il sera acquitté en 1945, la cour reconnaissant qu’il a fait cela pour préserver le patrimoine et des emplois.

Pour des raisons de santé, il ferme sa maison en 1948 mais poursuit l’activité des parfums.

Il décède d’une crise cardiaque le 11 mai 1958.

Pour plus de photos c’est par ici !

Sources : wikipédia et Histoire de la mode au XXe siècle de Yvonne Deslandres et Florence Müller.

Share Button