La vilaine Lulu par Yves Saint Laurent.

04/06/2013
 
Un petit article comme je les aime, où mes deux passions sont mêlées. Je ne vais pas vous parler de Yves Saint Laurent le couturier mais plutôt d’Yves Saint Laurent l’auteur et dessinateur.  En effet, il s’était essayé à la bande dessinée en 1967, j’ai nommé « La Vilaine Lulu ».

Qu’est-ce que c’est? 

La vilaine Lulu est un conte pour enfants dont les textes et les illustrations ont été réalisés par Yves Saint Laurent en 1967. Le second titre donné à cet album annonce le contenu : « Contes pour enfants sadiques ou avancés ».

Qui est cette Lulu?

 Sa création remonterait aux années 50. Lorsque l’on pose la question du « pourquoi? » à Monsieur Saint Laurent, voici sa réponse :

 » Nous étions jeunes, et nous nous amusions beaucoup. Souvent, après six heures, un collaborateur de Dior se déguisait. Un soir, il avait remonté ses pantalons jusqu’aux genoux. Je me souviens, il portait de longues chaussettes noires. Dans la cabine des mannequins, il avait trouvé un jupon de tulle rouge et un chapeau de gondolier. Tout petit, presque inquiétant avec son air têtu et rusé, il m’avait impressionné et je lui avait dit : Tu es la vilaine Lulu. »


Ce qu’on l’on trouve dans ce livre.

Les histoires tournent autour du personnage principal, à savoir Lulu. C’est une petite fille qui possède beaucoup de défauts : elle est narcissique et sadique (mais pas seulement.)

Cet album est composé de plusieurs « histoires » (comme Martine!) avec Lulu en vacances, Lulu en boîte de nuit… mais la différence avec la gentille Martine, c’est que Lulu ne se refuse rien, et n’a aucune gêne à faire souffrir ceux qui l’entourent pour avoir ce qu’elle souhaite.

Ironie ou message on ne peut plus sérieux, Yves Saint Laurent écrit au début de son album :  » En outre, toute ressemblance avec des personnes qui existent ou qui ont existé est parfaitement voulue. Toutes ces aventures ont été tirées de faits réels ».

La critique.

J’ai pendant longtemps cherché cet album. Je suis tombée dessus totalement par hasard et avec beaucoup de chance (pourtant il a été réédité en 2010).
Les avis sur ce livre sont assez négatifs : éloge du sadisme et des pratiques malsaines en tous genres.
Pour l’avoir lu, je pense qu’il faut vraiment prendre ce livre au second degré et se dire que ceci est peut être plus une critique qu’un éloge. ( REACTUALISATION : Après avoir lu certaines choses sur internet suite au commentaire d’un lecteur (merci!), finalement je ne plus tant que ça qu’il s’agisse de second degré… à méditer…) Cependant, je pense qu’il ne s’agit en aucun cas d’un conte destiné aux enfants comme le dit YSL.
J’ai par ailleurs lu qu’à cause de cette critique très violente, ce livre pourrait être définitivement banni des rayons et ne plus être publié.

Le seul grand intérêt de cet ouvrage est donc de découvrir un autre YSL. D’ailleurs, ce livre aurait-il un quelconque intérêt s’il n’était pas signé de sa main?

 En aviez-vous entendu parler? L’avez-vous lu?

Rose

Share Button